Zigzag raconte l’histoire d’Inès, une jeune femme française d’origine algérienne qui part à la recherche de la langue qu’elle a enfouie petite fille.

C’est lors d’un séjour Erasmus en Catalogne, qu’Inès prend conscience de cette langue qu’elle a perdue, la langue que lui parlait sa grand-mère, Jida. Inès navigue dans les alphabets. En latin avec l’espagnol, le catalan et le français. L’arabe littéraire et l’algérien arrivent au contact des vagues et dans les rues passantes. Puis quelque part au fond de l’histoire familiale le kabyle et ses lettres amazigh surgit, intime, comme une berceuse. Avec lui, les merveilles de la toute petite enfance réenchante le présent. Dans le palais des beignets frits, l’oncle Amir fait sonner la derbouka, Inès danse avec le mouton Diamant, la valisette licorne remplie des graviers du patio s’envole dans un grand tourbillon d’espoir.

Extrait

« أَلْماس
es la única palabra que queda.
Un faro de luz.
La puerta de los recuerdos inmemorables.
أَلْماس
Flotan en mi cerebro
las letras
como dentro de una sopa de pasta.
Una chorba.
O algo así.
أَلْماس ondea.
Cada letra separa.
En la chorba que preparaba Jida en la cocina de verano. »

Lectures et mises en scène

MISE EN LECTURE THÉÂTRALISÉE D’EXTRAITS PAR LA CIA NIGREDO

DATES :
19/11/2022
Casa de Cultura de Girona
avec les acteur·rice·s du Galliner, Girona